25 abr. 2013

Valle Sagrado / Vallée Sacrée (Perú)

El Valle Sagrado comprende un conjunto de ríos, pueblos y montañas que fueron muy importantes para los incas desde el punto de vista religioso y económico y donde hoy se encuentran los principales restos arqueológicos de esta civilización (incluído el Machu Picchu, pero eso será otro post...)

Aquí de nuevo vuelven a cambiar los sombreros de la gente, esta vez con forma de plato sopero, lo que no debe ser muy práctico cuando llueve.

En Pisac se encuentran los restos de una gran ciudad, con sus barrios, sus fuentes y sus templos, y por supuesto, con las terrazas de cultivo que tanto le gustaban a los incas (se ve que no había mucho suelo llano por estas tierras...). En el pueblo actual hay un mercado dominical lleno de artesanías y no nos pudimos resistir a la fiebre del regateo.

Otro punto importante es Ollantaytambo, que fue escenario de la resistencia de los últimos incas frente a los españoles. En una de las batallas, el inca Manco Yupanqui ordenó inundar el terreno donde estaba Hernando Pizarro y sus soldados, así que los españoles se retiraron derrotados y bastante mojados. El problema es que luego volvieron y ya sabemos lo que terminó pasando...

Moray es un conjunto de terrazas concéntricas a diferentes altitud que se piensa que sirvieron para experimentar con cultivos a diferentes alturas y temperaturas (seleccionar variedades, ... por algo tenían 3000 especies de patatas). Algunos piensan que era un parking para extraterrestres, pero son una minoría.

Cerca de Moray se encuentran las Salineras de Maras, que están en funcionamiento contínuo desde la época inca (allá por el siglo XV). El agua salada de la montaña se acumula en las más de 3000 piscinas, se deja secar 3 días y se va añadiendo más agua. Cada mes se extrae la sal que forma una capa de 10 cm, se procesa y se vende (una miseria, 10€ los 50kg de flor de sal).

Resumen de Valle Sagrado
Lo mejor: las telas del mercado, las terrazas incas, caminar por el borde de las piscina de sal
Lo peor: los autobuses como el metro de Madrid

------------------------------------------------------------------------

La Vallée Sacrée comprend un ensemble de rivières, de villages et de montagnes qui ont été très importants pour les Incas du point de vue religieux et économique, et où maintenant se trouvent les principaux restes archéologiques de cette civilisation.

Ici encore les chapeaux sont différents, cette fois ils ont la forme d'une assiette à soupe, pas très pratique en cas de pluie.

A Pisac se trouvent les restes d'une grande ville, avec ses quartiers, ses fontaines et ses temples, et bien sûr, avec ses terrasses de cultures que les Incas appréciaient tant (les terrains plats étant plutôt rares). Dans le village actuel (dans la vallée, les malins), a lieu tous les dimanches le marché artisanal, et on a pas pu résister à la fièvre du marchandage...

Ollantaytambo est un autre site important de la vallée. Il a était la scène de la résistance des derniers Incas face aux Espagnols. Dans l'une de ces batailles, l'Inca Manco Yupanqui a fait innonder le terrain (par un ingénieux système de canaux) où se trouvaient les troupes d'Hernando Pizarro, qui durent se retirer battus et bien mouillés. Le problème est que peu après ils sont revenus plus nombreux et on sait comment cela s'est terminé...

Moray est un ensemble de terrasses concentriques à différentes altitudes qui ont probablement servi à faire des expériences sur des cultures à différentes températures et hauteurs (sélection de variétés, ... c'est pas pour rien qu'il avaient 3000 espèces de pommes de terre). Certains pensent que c'était un parking pour soucoupe volante, mais ça reste une minorité.

Près de Moray se trouvent les salines de Maras, qui sont en fonctionnement depuis l'ère Inca il y a plus de 500 ans. L'eau salée de la montagne se déverse dans les 3000 bassins à l'aide d'une infinité de canaux, sèche en trois jours, moment où l'on rajoute de l'eau, et ainsi de suite. Au bout d'un mois, des travailleurs courageux râclent les 10cm  de sel accumulés, qui est ensuite traité et vendu (une misère, 10€ les 50kg de fleur de sel).

Résumé de la Vallée Sacrée
Les plus : les tissus du marché, les terrasses Incas, marcher sur les bords de bassins de sel
Les moins : les bus surchargés

Valle Sagrado / Vallée Sacrée (Perú)



2 comentarios:

  1. Ouah la je suis sur le cul.... paysages sublimes... ca donne envie d'y aller

    ResponderEliminar
    Respuestas
    1. C'est en effet une région incontournable... C'est très touristique, mais hors saison c'est supportable, et il y a toujours moyen de sortir des sentiers battus et de découvrir des merveilles hors des catalogues des agences. On recommande le sud du Pérou !

      Eliminar

Comentario / Commentaire